Bonjour tout le monde. Vous êtes les bienvenus sur mon blog.

Je m’appelle Rima Moubayed, née Abdel-Fattah. Je suis libanaise. Je vis et travaille dans une ville située au Nord du Liban: Tripoli.

Depuis le temps de mes études scolaires, je griffonnais notes et commentaires, dans la langue de Molière, sur les cahiers de mes copines de classe. J’inventais des histoires que je recopiais une dizaine de fois, en essayant d’imiter les caractères d’imprimerie, et je les vendais à qui voulait les lire. Mes profs me félicitaient pour mon style fluide, pour mon français correct. Mes amies enrageaient de ne pouvoir dénicher dans mes écrits aucune des nombreuses erreurs d’orthographe qui sillonnaient leurs copies. Après le bac, je n’ai donc pas réfléchi deux fois avant de m’inscrire à la Faculté des Lettres de l’Université Libanaise où j’ai fait mes études en Langue et littérature françaises.

 

Cela fait quinze ans que j’enseigne dans cette langue que j’aime. J’aime bien mon métier. Je le fais avec beaucoup de plaisir.

 

Depuis le journal intime de la petite enfance, je n’ai pas arrêté de tracer, noir sur blanc, en grandes lettres cursives,  mes joies et mes peines, mes rêves et mes craintes. Avec les années, j’ai vu ma plume glisser vers la fiction, d’abord pour déguiser ce que je ne voulais avouer sur moi, sur ma réalité, mon entourage, ensuite pour goûter au plaisir de créer un monde, des personnages qui ont chacun leur histoire, mais qui reste bien souvent un peu la mienne.

 

J’écris surtout des nouvelles. Je raconte mon enfance, mon pays. Mes lignes sentent les fleurs d’oranger. Mes mots ont le goût des sirops préparés par ma grand-mère. Mes pages renvoient l’écho des bombes qui ont secoué les murs de ma ville et les éclats de rire des enfants qui fréquentent ses ruelles.

Mes textes ont été primés à plusieurs reprises. En septembre 2013, j’ai gagné le 1er prix Premio Energheia Liban. J’ai été invitée à Matera, en Italie où se tenait la cérémonie de remise des prix. Je suis tombée sous le charme de cette ville mythique qui m’a porté bonheur. Ce premier succès a été suivi d’autres: 1er prix Plumes des Monts d’Or. Adultes de l’étranger. 2014; 2ème prix Premio Energheia Liban 2013 et, dernièrement, le concours Mondoblog 2014… Bien nourrie, mon ambition n’a pas de limites. Je ne cesserai pas d’écrire.

Premio Energheia 2013
Cérémonie de remise des prix. Matera, Italie. Septembre 2013.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

elsanjiale
Répondre

J'aimerais beaucoup lire vos nouvelles. Vous avez un style bien particulier.

rimamoubayed
Répondre

Merci Elsa. En fait, je ne publie pas mes nouvelles sur mon blog puisque ce sont des textes relativement longs. Par contre, je suis à la recherche d’une maison d’édition qui veuille publier mon recueil de nouvelles.

elsanjiale
Répondre

Nous avons les éditions clé ici. mais vu la distance géographique

rimamoubayed
Répondre

Oui, je comprends. J'ai même remarqué que les éditeurs préfèrent publier des romans. C'est pourquoi j'ai commencé à mettre mes récits sur mon blog. Tu en déjà lu quelques uns, j'imagine.

mandanye
Répondre

Quelle grande dame que voilà ! de beaux textes tout le long du blog

rimamoubayed
Répondre

Merci d'avoir fait un tour de mon côté. Au plaisir de vous relire bientôt.

Ivo Dicarlo
Répondre

J'aime bien votre style d'écriture. Êtes-vous présente sur les réseau sociaux. J'en serais ravi de faire votre connaissance.